L’arthrose, dite aussi « ostéoarthrite », est une maladie caractérisée par l’usure du cartilage au niveau des articulations provoquant des douleurs articulaires. Plus de 10 millions de Français souffrent d’arthrose*. Mais quelles sont les étapes de la prise en charge de l’arthrose ?

senior

Consultation

La première étape de la prise en charge de l’arthrose est la consultation d’un médecin. Ce dernier pose des questions au patient sur l’intensité et les caractéristiques de la douleur ressentie. Le médecin effectue ensuite un examen clinique. Il recherche des déformations articulaires, la présence d’un épanchement de liquide au niveau du genou, palpe certaines zones pour rechercher des douleurs. Il teste aussi l’amplitude des mouvements du patient. Il existe des questionnaires d’auto-évaluation permettant d’apprécier l’intensité de la douleur et le degré de handicap : EVA (échelle visuelle analogique) et indices fonctionnels (indice de Lequesne et indice de Dreisser).

Examens et analyses

En cas d’arthrose, les prises de sang ne peuvent pas révéler d’inflammation. Si c’est le cas, le diagnostic peut s’orienter davantage vers une arthrite. En revanche, la radiographie des articulations peut montrer une réduction de l’épaisseur du cartilage, une condensation osseuse sous le cartilage, des excroissances ostéophytes ou osseuses, ou encore des géodes dans l’os. Si les radios ne laissent rien voir d’anormal, il peut être nécessaire d’effectuer une scintigraphie osseuse ou un arthroscanner. Une ponction articulaire est nécessaire en cas d’épanchement liquidien au niveau du genou.

Traitements

  • Médicaments : le médecin peut prescrire des médicaments pour lutter contre l’arthrose (antalgiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens, anti-arthrosiques symptomatiques d’action lente, acide hyaluronique). Il peut aussi prescrire des injections intra-articulaires d’anti-inflammatoires stéroïdiens.
  • Kinésithérapie : elle est nécessaire pour retarder l’ankylose articulaire et soulager les articulations.
  • Appareillage : il permet de soutenir les articulations, ou de les garder au repos.
  • Exercice et perte de poids : l’exercice permet d’entretenir les muscles, mais il faut choisir des activités qui n’usent pas le cartilage. La perte de poids permet aussi de soulager les articulations. Un laboratoire pharmaceutique spécialisé dans l’arthrose et la dermo-cosmétique propose d’aider les patients en leur communiquant les bonnes pratiques au quotidien.
  • Chirurgie : en cas de scoliose par exemple, elle permet de rétablir de bonnes conditions mécaniques et d’empêcher l’apparition de l’arthrose. Il est également possible de poser une prothèse totale au patient, de bloquer son articulation, ou d’effectuer une résection articulaire.
  • Autres traitements : massages, cures thermales, acupuncture n’empêchent pas la maladie d’évoluer, mais permettent de soulager les douleurs.

* Source : Livre blanc des états généraux de l’arthrose 2015-2016 édité par l’AFLAR.

Article similaire