Une installation électrique de qualité, garantissant fiabilité et sécurité, s’appuie sur 3 éléments de base : la qualité, le marquage mais aussi les usages. On fait le point pour mieux comprendre.

Les règles de l’art d’une installation électrique

Vos interrupteurs ne sont pas protégés d’enjoliveurs pour interrupteur ? Une installation électrique correcte commence par là.  Pour reconnaître une installation électrique aux normes, il faut être attentif en premier lieu à la qualité de l’installation. Cela passe en partie par la qualité de la conception, la qualité des équipements installés chez vous, la qualité des professionnels que vous faites intervenir et bien sûr, la qualité des utilisations une fois que tout est en service.

Avoir une installation électrique de confiance doit être une priorité. En France chaque année, on compte 200 décès suite à une électrocution. Il faut notamment être particulièrement attentif aux systèmes de sécurité permettant de rapidement couper le courant en cas de problème, à l’image des disjoncteurs Legrand ou autre.

Quelles sont les règles de marquage concernant le matériel électrique?

Première chose à savoir concernant l’ensemble du matériel électrique c’est qu’il est soumis au marquage CE. Si par exemple vous achetez un contacteur Legrand, celui-ci devra être marqué CE. Ce marquage sous-entend que le produit est conforme aux directives européennes qui sont applicables à tel ou tel type de matériel.

Pour faciliter l’achat de matériel électrique vis-à-vis des consommateurs (surtout via internet), d’autres marquages existent. Ils permettent de se repérer plus facilement pour ne pas acheter du matériel contrefait et dangereux. Nous pouvons notamment citer : NF, HAR ou équivalent dans d’autres pays de l’Union européenne.

Ces certifications permettent de mettre en avant les produits respectueux des normes en vigueur en matière de sécurité, qui garantissent un niveau de performance et d’exigence  espéré.

Article similaire