Personne âgée souffrant de presbyacousie qui porte la main à son oreille pour mieux entendre

Avec l’âge, il est très fréquent de voir apparaître une baisse de l’audition progressive. Un phénomène tout à fait naturel appelé presbyacousie. Bien qu’inévitable, cette perte d’audition n’en reste pas moins difficile à vivre chez certaines personnes. Il n’est pas toujours évident de se rendre compte que l’on entend moins bien. De même, il est parfois difficile d’accepter ce signe du vieillissement. Pourtant, il y a certains symptômes qui prouvent effectivement que votre audition a baissé !

Un isolement social progressif

En général, la presbyacousie se caractérise par une chute progressive des fréquences les plus aigües. Or, ce sont justement ces fréquences qui nous permettent d’avoir une bonne compréhension des conversations environnantes notamment.

Après 50 ans, il devient donc plus difficile de comprendre ce que les gens disent, notamment les voix féminines. On a donc tendance, sans forcément le vouloir, à se mettre en retrait vis-à-vis des autres. L’isolement est donc double : d’une part, on a l’impression d’être écarté des conversations des autres, et d’autre part, on se retranche face à ces personnes qui semblent nous ignorer.

Des gênes associées

Une baisse de l’audition entraîne souvent des gênes qui lui sont directement associées. Par exemple, il n’est pas rare que la presbyacousie soit accompagnée d’acouphènes. Ces bruits parasites, souvent décrits comme des sifflements ou des bourdonnements, peuvent devenir omniprésents.

Dans 95% des cas, les acouphènes sont d’origine psychique : ils ne sont perçus que par la personne qui en souffre et n’ont aucune source externe. Dans le silence, les acouphènes peuvent devenir assourdissants, au point de gêner le sommeil notamment. Ils génèrent également de l’incompréhension, car il est difficile de comprendre ce qu’ils représentent quand on n’en souffre pas.

Le besoin de mettre plus fort

Au quotidien, plusieurs éléments peuvent également mettre en évidence une baisse de l’audition. Si par exemple, vous demandez régulièrement à vos interlocuteurs de répéter ce qu’ils viennent de dire. Cela peut être le cas quand vous vous trouvez dans un environnement bruyant, mais aussi quand vous êtes au calme.

La presbyacousie peut aussi vous poussez à mettre le son de la télévision plus fort, même si vous ne vous en rendez pas forcément compte. Il peut aussi arriver que vous n’entendiez pas votre téléphone sonner. Idem pour la sonnette de la porte d’entrée.

Perte d’audition : que faire ?

La première chose à faire est d’accepter votre perte d’audition. Beaucoup de seniors ne veulent pas admettre leur presbyacousie, parce qu’ils ne veulent pas vieillir. Pourtant, c’est la première étape qui vous permettre de mieux vivre au quotidien.

Ensuite, adressez-vous à votre médecin, qui vous dirigera vers un spécialiste de l’audition (ORL, audioprothésiste…). Après des examens approfondis, celui-ci pourra vous prescrire une aide auditive adaptée à votre perte d’audition et à votre mode de vie. Aujourd’hui, elles sont quasiment invisibles !

Similar Posts