Maintenant que vous savourez une retraite bien méritée, vous vous dites : « et pourquoi pas la pêche à la mouche? ». On fait le tour de cette pratique de pêche sportive qui allie le sport, la précision dans le geste technique, le plaisir de la nature et la bonne humeur !

Les bases de la pêche à la mouche

Cette pratique de pêche sportive différente de la pêche au coup, est une technique de pêche qui en plus d’être douce, est particulièrement efficace si l’on cherche à pêcher certaines espèces de poisson, notamment des salmonidés.

pêche coup
Ci-dessus un hameçon utilisé pour la pêche coup. Source : Pacific Pêche Hameçon coup vmc 7032ni

Le secret de la pêche à la mouche ? Un lancer unique et des « mouches », c’est-à-dire des leurres imitant des insectes. Le lancer pour ce type de pêche est un geste très technique : il faut arriver à sortir petit à petit sa soie (c’est-à-dire sa ligne) du moulinet. Ce geste s’accompagne de mouvements de va-et-vient effectués avec la canne, jusqu’à obtenir la longueur voulue.

Le but de ce geste est d’effectuer un lancer tout en silence qui ne risque pas d’effrayer la truite. La mouche et la soie sont posées sur la surface de l’eau tout en douceur.

Pour découvrir la différence entre la pêche à la mouche sèche (technique préférée par les pêcheurs de truites avertis), pêche à la nymphe ou encore pêche au streamer  (pour le saumon et les carnassiers en général), nous vous conseillons de prendre contact avec un moniteur de pêche spécialisé dans la pêche à la mouche.

Quel matériel utilisé pour la pêche à la mouche ?

peche mouche pack complet
Pack complet scierra emerger avec canne 9’6 soie 7/8 pour la pêche à la mouche en réservoir. 143,20 € au lieu de 179,00 € sur Pacific Pêche

Le matériel que vous trouverez dans les boutiques de pêche spécialisées comme Pacific Pêche, sera sensiblement le même quelle que soit la technique de pêche à la mouche utilisée. Un pêcheur à la mouche est équipé :
– d’une canne plus au moins raide (en fonction des poissons que l’on vise) et d’action de pointe. Celle pour la pêche à la mouche sèche est un peu plus souple par exemple, afin qu’il n’y ait pas de casse au moment du ferrage.
– le moulinet avec une simple réserve de soie.
– un bas de ligne où l’on fixe la mouche (cela s’appelle une queue de rat).

Maintenant que vous vous êtes familiarisés avec le matériel, il ne vous manque plus que la maîtrise du geste !

Pour plus d’informations sur cette technique de pêche, rendez-vous sur le site de la Fédération de pêche à la mouche et au lancer : http://www.ffpml.fr/

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *