En France, l’ensemble des salariés du secteur privé cotisent à une caisse de retraite complémentaire. Comme leur nom l’indique, les pensions versées par ces caisses complètent la retraite de base. Tentons d’y voir plus clair sur la retraite complémentaire.

Comment est calculée la retraite complémentaire ?

En France, le système de retraite repose sur la répartition : les cotisations versées par les actifs financent les pensions des retraités. Cotiser est donc obligatoire.
Vos cotisations de retraite complémentaire sont transformées en points. Au moment de prendre votre retraite, le total de vos points est multiplié par la valeur du point fixée chaque année. Plus le nombre de vos points est élevé, plus votre pension de retraite complémentaire est importante. Celle-ci viendra alors s’ajouter à la retraite de base versée par le régime général de la Sécurité sociale.

Quelles sont les caisses de retraites complémentaires ?

En France, les salariés du secteur privé cotisent à l’Arrco  (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés), les cadres cotisant également à l’Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres). Les régimes de retraite Arrco et Agirc sont gérées par les partenaires sociaux. Les missions des caisses de retraite Agirc et Arrco sont multiples :

  • Assurer la gestion du régime, vis-à-vis des entreprises adhérentes et des participants
  • Recevoir les adhésions des entreprises et les affiliations des salariés
  • Encaisser les cotisations
  • Suivre les comptes de points des salariés
  • Calculer et verser les retraites
  • Informer les entreprises, salariés et retraités
  • Conseiller, orienter et proposer des services d’action sociale

Comment fonctionnent les caisses Agirc et Arcco ?

Chaque caisse de retraite est dotée d’un conseil d’administration composé paritairement de représentants des organisations d’employeurs et des organisations syndicales de salariés ou de cadres. L’Arcco comme l’Agirc fonctionnent en collaboration avec des groupes de protection sociale qui sont, selon les cas, des régimes de prévoyance, des mutuelles professionnelles, des sociétés d’assurance, des associations, etc. C’est le cas, par exemple, d’IRP AUTO, le groupe de protection sociale dédié aux professionnels des services de l’automobile : prévention des risques professionnels, santé, prévoyance, épargne, retraite et action sociale.

Comment accumule-t-on des points ?

Les cotisations versées par les salariés tout au long de leur carrière donnent droit à des points de retraite complémentaire. Ce n’est donc pas le temps de cotisation qui est important pour le montant de la retraite complémentaire mais le niveau de salaire. Les personnes n’ayant pas pu cotiser pour cause, par exemple, de maladie ou de chômage peuvent acquérir des points retraite sous certaines conditions. Depuis 2004, il est également possible de racheter jusqu’à 70 points par années d’études supérieures, dans la limite de 3 ans, là encore sous certaines conditions.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez connaître le nom de votre caisse de retraite complémentaire ? Vous informer sur les derniers accords signés par les partenaires sociaux ? Ou encore simuler votre retraite complémentaire ? Rendez-vous sur www.agirc-arrco.fr.

 I Crédit Photo : lexpress.fr I

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *