repas sans gluten

Vous avez certainement relevé les mentions « sans gluten », désormais présentes sur une multitude de produits. Vous aimeriez adopter une cuisine sans gluten vous aussi ? Voici quelques explications et nos conseils.

Le gluten : qu’est-ce que c’est ?

Pour adopter une alimentation sans gluten

, il est avant tout indispensable de savoir de quoi on parle. Le gluten est une protéine, présente dans plusieurs céréales : seigle, avoine, blé, orge, mais aussi kamut et épeautre.

Cette protéine permet notamment à la pâte de monter : sans gluten, une pâte n’est donc pas panifiable. C’est la raison pour laquelle il est fréquent de combiner la farine de blé au sarrasin, au riz ou à la châtaigne pour fabriquer certains pains spéciaux.

Certaines personnes se voient contraintes de cuisiner sans gluten pour des impératifs de santé, car elles souffrent de maladie cœliaque, touchant l’intestin. Tout comme l’alimentation végétarienne, la cuisine sans gluten peut aussi répondre à un choix personnel, destiné à améliorer son bien-être, en facilitant notamment la digestion.

Adopter une alimentation variée

Que vous souhaitiez proscrire définitivement le gluten de votre alimentation ou simplement le limiter, il est bon d’apprendre à varier votre alimentation.

Commencez par surveiller votre consommation de blé. Car contrairement à une idée reçue, cette céréale n’est pas exclusivement présente dans le pain. On la trouve en effet dans de nombreux autres produits : desserts, gâteaux, pâtes… Vous pouvez donc réduire considérablement votre apport journalier en gluten en privilégiant des pains traditionnels, en particulier le pain de seigle et le pain aux 3 céréales.

Les galettes de riz et de maïs constituent, quant à elles, une excellente alternative si vous souhaitez adopter une alimentation sans gluten. Enfin, pensez aux pois chiches, mais aussi au quinoa : facile à cuisiner et savoureux aussi bien chaud qu’en salade, il remplacera avantageusement les pâtes.

Similar Posts