Qualifié souvent de mystérieux et d’impénétrable, le chat fait pourtant partie des animaux les plus expressifs. Il possède un langage sonore et corporel particulièrement développé. Pour bien connaitre son chat et répondre au mieux à ses besoins, il est avant tout nécessaire de savoir décrypter son langage. Explications.

Chatons2

En prenant le temps d’observer régulièrement le comportement de votre chat, vous percevrez son humeur mais aussi sa personnalité. Langage corporel, expressions faciales, miaulements, mouvements de queue sont autant de clefs de lecture.

Le ronronnement

Le ronronnement est associé au plaisir. C’est le signe du bien-être, de la détente et de la relaxation. Il n’est pas rare d’entendre de jeunes chatons, non sevrés, ronronner de bonheur lorsqu’ils tètent leur mère.

Le miaulement

Saviez-vous que les chatons miaulent de seize façons différentes contre neuf à l’âge adulte ? Les miaulements dits « positifs » sont signe d’une situation plutôt existante, le chat vocalise alors en boucle sans discontinuer. Écoutez, par exemple, votre félin lorsque, de derrière une fenêtre, il observe un oiseau sur une branche…

Les miaulements « négatifs » pour leur part peuvent être signe de stress et d’angoisse mais aussi d’agressivité. Le chat appelle à l’aide en produisant un miaulement court espacé de longs silences. S’il est menaçant, les miaulements seront longs et gutturaux.

Le bâillement

Point de fatigue ou d’ennuis ici ! Un chat qui baille est dans un sentiment d’absolue détente.

Le frottement

Le frottement sert au chat à marquer son territoire en déposant des phéromones. Lorsqu’il passe et repasse entre vos jambes, il vous montre son affection mais aussi que vous lui appartenez.

La position dorsale

Un chat couché sur le dos et présentant son ventre est en totale confiance. Comme abandonné aux caresses qu’il ne faut surtout pas hésiter à lui prodiguer !

Balancement de la queue

Un mouvement lent de gauche à droit montre que votre chat est content de vous voir. Généralement ce mouvement de balancier s’accompagne d’un petit miaulement de bienvenue et de pas vers vous. Au contraire, si sa queue se balance nerveusement et rapidement, c’est signe de colère voire d’attaque imminente.

Le sifflement

Un chat qui siffle ou qui crache envoie un message très clair : il est en colère et son taux d’agressivité est élevé.

La morsure

Un chat mal sevré et non sociabilisé dès le plus jeune âge peut avoir des réactions agressives envers l’homme. Là où certains donneront un coup de patte pour montrer leur mécontentement d’autres auront le réflexe de mordre.

La douleur, le stress et la vieillesse peuvent être également à l’origine d’une morsure.

La griffure

Comme le ronronnement, la griffure est une caractéristique forte de votre prédateur ! S’il s’amuse à vous attraper les chevilles ou les doigts que vous faites courir sur le tapis c’est d’instinct qu’il sortira ses griffes.

Vous êtes maintenant armés pour mieux comprendre les humeurs et les émotions de votre félin. Bien sûr, les caractères varient d’une race à l’autre : un chat Norvégien n’aura pas le même tempérament qu’un chat du Bengal. A vous donc d’être un fin observateur et de déceler les particularités comportementales de votre animal.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *