Test de vue chez le médecin

Prescrits en cas de presbytie, les verres progressifs permettent de corriger à la fois la vision de près et la vision de loin. Bien plus pratiques que leurs ancêtres à double foyer, les lunettes progressives nécessitent cependant un petit temps d’adaptation. Voici quelques conseils.

S’adapter à son rythme

Si la plupart des gens s’habituent vite à cette correction, de nombreuses personnes sont déstabilisées lorsqu’elles portent des lunettes progressives pour la première fois. Dans ce cas, plutôt que d’insister en les gardant de façon prolongée, préférez des temps d’adaptation évolutifs et au calme. Attention tout de même à ne pas le faire de manière trop irrégulière ou vous mettrez plus de temps à vous habituer. D’ailleurs, la correction de vos anciennes lunettes – si vous les portez à la place – n’entrainera que la fatigue de vos yeux.

Par la suite, portez les lunettes progressives de plus en plus longtemps, et la transition se fera bien plus simplement. A savoir que les nouvelles générations de verres progressifs permettent dans la grande majorité des cas une adaptation immédiate.

N’hésitez pas à revenir vers votre opticien pour toute difficulté !

Savoir placer son regard

Le principe des verres progressifs est de corriger la vision de loin en haut et celle de près en bas. Conséquence à bien garder à l’esprit : vous allez devoir appréhender les escaliers d’une nouvelle manière ! En effet, il vous faudra baisser la tête et non le regard pour savoir où vous mettez les pieds, et toujours regarder à travers la partie supérieure de vos lunettes de vue. D’ailleurs, pour faciliter votre adaptation, bouger la tête plutôt que les yeux s’applique dans toutes les situations (jeter un coup d’oeil dans un rétroviseur, lire, regarder quelque chose à une distance intermédiaire) : en fait, vous accompagnez systématiquement la direction regardée par un mouvement de la tête.

Aussi, au début, il faudra s’efforcer de regarder droit devant vous pour éviter les « zones d’aberration » ou zone périphériques dans les coins inférieurs de vos verres. Celles-ci apparaissent légèrement floues et peuvent être gênantes le temps de s’y habituer et de les oublier.

Similar Posts